Rechercher

SEMINAIRE: IMT Atlantique - L'éthique et les enjeux sociaux de l'IA

Lieu:youtube

Date: 11 Mars 2021


L’intelligence artificielle connaît un essor considérable depuis une dizaine d’années. Cet élan permet d’envisager de nouveaux usages, de nouveaux métiers, et de redessiner les contours de nombreux domaines scientifiques. Dans ce contexte, de grands bouleversements sont anticipés, voire parfois craints. Il est ainsi légitime de se poser la question des enjeux réels et fantasmés de cette technologie et de leurs conséquences sur la société.


Dans le cadre de ce séminaire, nous tenterons d’abord de clarifier quels sont les impacts attendus à moyen terme dus à cette nouvelle ère technologique. Une fois ces enjeux clarifiés, nous aborderons dans de plus amples détails plusieurs points centraux : la question de la vie privée et de l’utilisation massive des données, les conséquences pour l’emploi, la question de l’acceptabilité et les risques liés aux domaines sensibles.


Ce séminaire s’adresse à un public large sans connaissances techniques particulières, curieux de ces sujets.


Programme

  • 14h00-14h05 Introduction par Nicolas Farrugia et Vincent Gripon

  • 14h05-14h30 Conférence introductive de Nicolas Courty, professeur à l’Université de Bretagne Sud

  • 14h30-15h15

  • Table ronde avec les invités sur les deux sujets suivants :

  • Domaines sensibles : défense, neurosciences, médecine de précision, personnalisation et individualisation de l’information, mobilité et véhicules autonomes, identification biométrique,finance, ressources humaines.

  • Limites des solutions existantes : biais des données, explicabilité, pertinence et transparence des décisions, impact environnemental.

  • 15h30-16h15

  • Table ronde avec les invités sur les deux sujets suivants :

  • Données et vie privée : la dépendance au “big data”, la compétitivité européenne, le compromis avancée technologique vs. respect de la vie privée.

  • Conséquences sociales et sociétales de l’automatisation : la place de l’humain, les nouveaux enjeux démocratiques, la désinformation et le rapport à la vérité, l’impact sur le travail.

Contexte


L’intelligence artificielle est un terme ambigu qui ne prend pas la même signification selon qu’il est prononcé par un journaliste, un homme politique, un entrepreneur ou un chercheur. Cette confusion est à l’origine de bien des malentendus. Dans le cadre de ce séminaire, nous nous attachons à discuter de l’intelligence artificielle, cette discipline à l’origine de la révolution technologique commencée il y a une dizaine d’années et due au développement des applications de l’apprentissage profond.


En effet, les progrès considérables réalisés dans le domaine de l’apprentissage automatique ont permis de résoudre des problèmes restés ouverts depuis des décennies. C’est notamment grâce à la disponibilité de grandes quantités de données et à l’utilisation de nouvelles architectures de calcul que le domaine a pu décoller. Chaque dernière année a vu son innovation majeure, à tel point qu’il est difficile d’entrevoir aujourd’hui les limites de ces approches, sujet par ailleurs débattu dans la littérature consacrée.


Tout comme l’informatique en son temps, l’intelligence artificielle promet d’impacter significativement tous les domaines de la société. D’après une étude de l’Université d’Oxford, environ 47% des emplois sont menacés de disparition d’ici 20 ans. Il serait présomptueux d’essayer de réfléchir aux conséquences d’un progrès futur de la technologie alors qu’il est déjà difficile d’estimer l’impact des avancées récentes. C’est précisément l’objet de ce séminaire : faire le point sur l’état actuel de la technologie et ses limites immédiates, et s’interroger sur les conséquences pour la société et l’humain.


Organisateurs


Nicolas Farrugia est Maître de conférences à IMT Atlantique depuis 2016. Après un doctorat en électronique sur les implantations parallèles de réseaux de neurones en 2008, il a effectué ses recherches postdoctorales dans le domaine des Neurosciences Cognitives entre l’Institut Max Planck à Leipzig et l’Université Goldsmiths, à Londres. Nicolas Farrugia mène une recherche transdisciplinaire mêlant Intelligence Artificielle et Neurosciences, valorisée dans de prestigieuses revues scientifiques telles que Nature Scientific Reports ou Neuroimage, ainsi que dans les conférences de traitement du signal.

Vincent Gripon est Chargé de Recherche à IMT Atlantique. Docteur en informatique et ancien normalien, il conduit une recherche interdisciplinaire à la croisée entre l’apprentissage automatique, le traitement du signal et l’intelligence artificielle. Il est auteur ou co-auteur de plus de 80 publications scientifiques dans ces domaines, dont certaines ont été récompensées par des prix du meilleur article. D’octobre 2018 à septembre 2019, Vincent Gripon était professeur invité à l’Université de Montréal, au sein du plus grand laboratoire public en intelligence artificielle dans le monde, le Mila, dirigé par Yoshua Bengio, médaille Turing en 2018. Vincent Gripon est éditeur associé dans la plus prestigieuse revue en traitement du signal (IEEE TSP).


Pour en savoir plus sur les invités



IMT Atlantique (École nationale supérieure Mines-Télécom Atlantique Bretagne-Pays de la Loire ou IMT Atlantique Bretagne Pays de la Loire) est l'une des 205 écoles d'ingénieurs françaises accréditées à délivrer un diplôme d'ingénieur généraliste.


Créée le 1er janvier 2017, elle est issue de la fusion de l'École nationale supérieure des mines de Nantes et de Télécom Bretagne.

Elle est composée de trois campus et un site : Brest, Nantes, Rennes et Toulouse.