Rechercher

EXPOSITION: HEK, BASEL - Shaping the Invisible World

Lieu: HeK - Bâle (CH)

Dates: 03.03.2021–23.05.2021


Site Internet


L’exposition «Shaping the Invisible World – La cartographie numérique comme outil du savoir» explore à travers la cartographie les formes de représentation de la carte en tant qu’outil entre savoir et technologie. Les artistes présenté·e·s traitent dans leurs travaux la signification de la carte comme échelle de mesure d’une société du numérique, de la technologie et de la mondialisation.


© Persijn Broersen & Margit Lukács, Forest on Location, 2018, video still, courtesy of Akinci and the artists.


Au croisement entre représentation subversive et cartographie numérique, l’exposition met en lumière la fascination pour les cartes à travers le prisme de la démocratisation du savoir et de l’appropriation. En dévoilant des réalités dissimulées, des évolutions peu visibles et de nouvelles relations sociales potentielles au sein d’un territoire, ces artistes ouvrent la voie à la modélisation d’univers invisibles.

  • Artistes: Studio Above&Below, Tega Brain & Julian Oliver & Bengt Sjölén, James Bridle, Persijn Broersen & Margit Lukács, Bureau d'études/ Collectif Planète Laboratoire, fabric | ch, Fei Jun, Total Refusal (Robin Klengel & Leonhard Müllner), Trevor Paglen, Esther Polak & Ivar Van Bekkum, Quadrature, Jakob Kudsk Steensen

  • Commissaires d’exposition: Boris Magrini et Christine Schranz

A propos de la HeK

La HeK se dédie à la culture numérique et aux nouvelles formes d’art inhérentes à l’ère de l’information. Ce lieu favorise le développement de discours créatifs et critiques articulés autour des effets esthétiques, sociopolitiques et économiques liés aux technologies médiatiques. Y sont présentées, des œuvres contemporaines explorant et configurant la portée de nouvelles technologies ; la HeK promeut ainsi une esthétique employant les technologies de l’information comme support afin de les rendre accessibles et d’intervenir activement au sein de leurs procédés. À ce titre, elle cherche à répondre aux questions pressantes soulevées par le contexte culturel de notre siècle et contribue à leur développement futur.


En tant qu‘institution interdisciplinaire, la HeK se consacre aux multiples aspects des arts plastiques, de la musique, du théâtre, de la danse, de la performance et du design. La connaissance qu’elle apporte en matière de production artistique à l’intersection des arts, des médias et des technologies sait attirer un vaste public. Par son programme diversifié d’expositions, de festivals petit format, de performances, de concerts et d’offres éducatives, la maison aborde des sujets actuels de société ainsi que les défis que représente l’omniprésence grandissante de la numérisation.


Outre un programme continu d’évènements et d’expositions, la HeK souhaite établir des méthodes de collection et de conservation pour les arts numériques. À cet égard, la maison joue un rôle unique et pionnier en Suisse.


Par ailleurs, de par son étroite collaboration avec des artistes, chercheurs ainsi que par son implication au sein d’initiatives et institutions nationales et internationales pertinentes, la maison sert de plateforme dynamique pour toute une communauté impliquée dans les arts électroniques et la culture numérique. Elle se définit comme centre de compétence pour les arts médiatiques à échelle nationale, mais qui sait également s’inscrire dans le contexte de discours globaux.


La HeK, fondée en 2011, compte parmi les institutions pionnières du Dreispitzareal, un ancien dépôt franc et zone de stockage pour la ville de Bâle / Münchenstein. En octobre 2014, la HeK s’est installée dans les locaux actuels, situés au Freilager-Platz 9. La réouverture eu lieu le 21 novembre 2014.


C’est à la suite d’un regroupement entre [plug.in] – forum pour les nouveaux médias, l’art contemporain et l’exploration des cultures médiatiques – et Shift – festival pour les arts électroniques ayant eu lieu chaque année entre 2007 et 2011 –, que la HeK put voir le jour.